Huawei : la sanction américaine pénalise presque tous les partenaires

Récemment, le 45ème Président des Etats-Unis, Donald Trump, a signé un décret concernant l’interdiction officielle des réseaux de télécommunications du pays de se fournir en équipement auprès des sociétés étrangères à risque, entre autres, la Chine.

En fait, Huawei produit ses téléphones en Chine et les matériels utiles pour la production viennent aussi de la Chine. Tout achat de matériel TIC doit alors être effectué sur le territoire américain selon le gouvernement américain.

Une guerre commerciale déclarée contre la Chine

Une guerre commerciale déclarée contre la Chine

Le géant chinois des équipements téléphoniques Huawei est la première victime des entreprises internationales sur le décret signé le 15 mai dernier par le gouvernement Trump.

De ce fait, Google a suspendu ses relations commerciales avec Huawei à partir du 19 mai 2019. La décision de Google concerne la suspension de l’utilisation du système Android, système d’exploitation utilisé par un bon nombre de la population mondiale.

Le 22 mai dernier, Washington décide de revenir sur ces interdictions. Pour éviter la détérioration des Américains, le gouvernement accorde 90 jours une exception de sanction. Jusqu’au 19 août, Huawei est autorisé à acheter des équipements et composants à ses fournisseurs américains afin de maintenir un bon fonctionnement de réseaux existants.

Le géant chinois pas du tout content envers ce geste

Le géant chinois pas du tout content envers ce geste

Selon Ren Zhengfei, le fondateur de Huawei, les actions du gouvernement américain sous-estiment les capacités de l’Huawei.

L’équipe de Trump a pris cette décision, car elle juge que le gouvernement chinois espionne les grandes entreprises et l’armée américaines. Or, le gouvernement américain ne fournit encore pas aucune preuve, ce qui est très dangereux pour la sécurité nationale.

Quant aux utilisateurs de la marque Huawei, ils se méfient actuellement. Ils pensent à changer de marque de téléphone afin de rester fidèle aux services habituels de Google Play.

Des dégâts pour les entreprises américaines

les entreprises américaines

La décision américaine n’affecte non seulement Huawei, mais aussi les entreprises américaines.

Actuellement, les partenaires en industrie mobile se méfient de ces derniers. Ils coupent même le contact. Ces partenaires, d’origine européennes et asiatiques, ont l’objectif de réduire le pouvoir du gouvernement américain sur le marché.

Selon le fondateur de l’ARM, Hermann Hauser, ce décret aura un impact négatif sur l’économie américaine, car la population mondiale pense à réduire les achats des produits américains. Même si les Américains détiennent les 25% de la conception des propriétés intellectuelles, Huawei décide de suivre la décision de ce décret. Et que le meilleur reste à venir !

Pour les années à venir donc, les futurs smartphones produits pas Huawei ne contiendront aucun service Google, tel que Google Play, Youtube, Carte Google Maps et le moteur de recherche en question. L’exception ne s’applique pas aux nouveaux réseaux des équipements, surtout pour la génération 5G.


Classé dans la catégorie : Généraliste