Faire du crossfit chez moi, c’est possible?

Pratiquer le crossfit chez soi, c’est possible ! C’est finalement un retour aux sources puisque l’inventeur de cette discipline, Greg Glassman, la pratiquait dans les années 70 au fond de son garage, transformé pour l’occasion en salle d’entrainement.
La méthode crossfit s’adapte à tous, jeunes ou plus âgés, sportifs confirmés ou débutants, hommes comme femmes. M Glassman faisait ses séances avec sa femme Lauren !
Votre décision est prise mais vous vous posez encore quelques questions ? Alors cet article est pour vous !

Quelques conseils de base

Respecter bien les différentes étapes d’un entrainement type crossfit : échauffement dynamique, partie technique pour bien progresser dans la réalisation d’un mouvement spécifique, WOD, le corps de la séance, et ne négliger surtout pas les étirements.
Varier les plaisirs. Avec peu de matériel, comme nous le verrons ci-dessous, vous pouvez enchainer une multitude d’exercices, qui auront l’intérêt de vous faire travailler toutes les parties du corps mais aussi de vous maintenir motivé et intéressé.
Soyez très attentif à la réalisation parfaite du mouvement. Cela est gage d’efficacité. Répétez-le maintes fois jusqu’à obtenir le mouvement optimal. Alors, vous pourrez augmenter la charge ou la vitesse d’exécution. Si vous débutez, commencer doucement. Bien sûr l’enthousiasme est là mais vous risquez simplement de vous faire mal. Doucement en durée, en intensité et en charge.
Respectez aussi les cycles de repos de votre corps. Il est conseillé de laisser 1 jour de repos minimum tous les trois jours de séance.
Si vous êtes une femme, votre musculature est habituellement moins développée. Travailler davantage le haut du corps pour pouvoir réussir progressivement des exercices comme les tractions et garder une motivation hors norme !

Des exemples d’exercices

Sachez qu’il existe des dizaines d’exercices différents, de quoi surprendre les plus blasés d’entre nous. Vous trouverez de nombreuses vidéos explicatives sur internet qui vous montreront dans le détail chaque mouvement.
Prenons un exemple. La barre de traction vous fait travailler en utilisant le poids de votre propre corps. Vous pouvez y ajouter une bande de résistance pour augmenter la difficulté ou au contraire vous assister dans le mouvement.
Une fois que l’on sait positionner correctement ses mains, légèrement plus écartées que les épaules, paumes vers l’avant ou tournées vers soi en fonction des exercices (on parle de pronation ou supination), on est paré.
Le corps vertical, montez votre menton jusqu’au-dessus de la barre et redescendez tout en souplesse. Ou bien, les jambes tendues, vous pouvez monter vos cheville jusqu’à ce qu’elles touchent la barre et redescendre, bien droit.

S’équiper pour la maison

Si vous souhaitez vous lancer dans des séances à la maison, il faudra sans doute acquérir un peu de matériel afin de rompre la monotonie des exercices et travailler davantage de parties du corps.
Nous vous conseillons d’avoir au moins une corde à sauter, des kettlebells et des élastiques. Si vous continuez à la maison, il vous faudra alors acheter davantage de matériel. La barre de traction reste notamment un accessoire peu onéreux et facile à installer.


Classé dans la catégorie : Sport